M94

Afficher l'image en plein écran
Télécharger
Détails de la prise de vue

Messier 94 (NGC 4736) est une galaxie spirale dans Canes Venatici, et l’une des plus proches à l’extérieur de notre Groupe Local de galaxies. M 94 fut découverte par Pierre Mechain en 1781. Charles Messier l’observa et la catalogua plus tard la même année. Avec une magnitude visuelle de 8,2, Messier 94 est un objet impressionnant. Il possède un cœur brillant, s’éclairant vers un noyau non stellaire, et est encerclé par un disque diffus de 7' * 3'. Une série de nœuds dans les côtés sud et est suggèrent une forme de spirale. Il a des bras de spirale très serrés, ce qui fait qu’elle semble presque sphérique dans un petit télescope. M 94 est distante d’environ 16 millions d’années-lumière, possède un diamètre d’approximativement 33 000 années-lumière, et semble s’éloigner de nous à une vitesse de 338 kilomètres par seconde. M 94 est l’une des galaxies les plus brillantes dans le groupe de galaxies Canes Venatici I (aussi appelé Groupe M 94), un petit groupe de galaxies proche de M 94, qui semble être un système lié par gravité. Ce groupe est l’un des nombreux qui se trouvent au sein du super amas de la Vierge. M 94 est également remarquable, car elle possède deux structures d’anneaux. L’anneau intérieur est le site d’une grande activité de naissance d’étoiles, et est parfois appelé l’anneau d’explosions d’étoiles. Il est tracé par des amas d’étoiles jeunes bleues sur les photographies, qui sont nettement séparées d’une population d’étoiles jaunâtre plus pâle et bien plus âgées. Dans ses environs proches, cette région se termine avec un anneau d’activité moyenne de formation d’étoiles. Cela veut dire que M 94 est l’une des relativement rares galaxies qui comportant deux « vagues » de formation stellaire. Un anneau très pâle plus éloigné de 15’ de rayon est également visible. Ces anneaux semblent se former à des points de résonance au sein du disque de la galaxie. Plusieurs événements possibles ont pu être à l’origine de la structure en anneaux de M 94, incluant l’accrétion d’une galaxie satellite, ou l’interaction gravitationnelle avec un système proche. Cependant, des recherches plus approfondies ont montré les failles de ces scénarios. En 2008, une étude a analysé les courbes de rotation des étoiles de la galaxie, et ont semblé démontrer que M 94 dispose de très peu de matière noire, ce qui impliquerait que la matière lumineuse visible est exactement tout ce qui la compose. Ce résultat était inhabituel et a généré une certaine controverse, car les modèles actuels ont des difficultés à expliquer comment une galaxie pourrait se former sans halo de matière noire, ou comment une galaxie pourrait perdre sa matière noire entière.